Press

ELLE Deco

BIENVENUE À ALTAPURA, HÔTEL QUATRE-ÉTOILES AU SOMMET DE VAL THORENS.

De l'immense terrasse de l'hôtel, la vue est spectaculaire sur les 3 Vallées et le domaine skiable de la plus haute station d'Europe. Impressionnants également dès l'entrée, la plate-forme d'accueil et l'escalier monumental déployé sur deux étages.

Lorsque la Setam, propriétaire des remontées mécaniques, les a approchés pour ce projet futuriste, Jocelyne et Jean-Louis Sibuet ne pouvaient que relever le challenge. Leurs enfants, Nicolas, ancien skieur de compétition et Marie, qui a fait du bien-être sa priorité, ont participé au chantier. Chacun a mis son grain de sel et ce lieu de vie aux contours avant-gardistes porte la signature des quatre. Comme les Fermes de Marie à Megève, il y a vingt ans, ce "ski-palace" bouscule les routines pour être en accord avec les envies de l'époque.

Dès l'origine, le bâtiment a été conçu en intégrant la technologie de pointe et arsenal numérique. L'approche écologique a également imposé certains choix : absence de balcons aux fenêtres pour optimiser l'isolation, évidence des panneaux solaires... "La carcasse était définie, explique Nicolas Sibuet, mais nous l'avons fait évoluer avec Studio. Arch, le cabinet d'architecture de Val Thorens en apportant notre savoir-faire." Certaines surfaces nobles ont été augmentées, des matières de prédilection préconisées-pierre minérale, granit, également le bois clair sous toutes ses formes, des murs aux plafonds, des tables aux chaises. Dans les 88 chambres-dont16 suites, les volumes généreux ont été retaillés aux besoins du skieur. Priorité au confort du sportif. Et si la nature et ses éléments restent la principale source d'inspiration du lieu, son style a été adapté à l'esprit de la station et à ses perspectives sans arbres.

Les vastes espaces multisensoriels, qui abritent parties communes et salons, annoncent la couleur. Influence nordique, lignes épurées, hommage appuyé à quelques maîtres scandinaves ou bien encore à Charlotte Perriand, Jean Prouvé, Henri-Jacques Le Même... On retrouve les indispensables qui font la touche Sibuet : noblesse des matières premières, richesse des textiles et des palettes de couleurs, comme le prouve ici la diversité des tweeds. Le mobilier a été dessiné par Nicolas et Jean-Louis Sibuet. "Il a été difficile de trouver des éléments adaptés à nos besoin; nous avons dû faire fabriquer sur mesure des meubles dans le même esprit mais tous différents." Nicolas et Jean-Louis ont même trouvé un usage aux "négatifs des coupes" du menuisier : chaque petite chute de bois a été récupérée pour devenir pavé, brique ou tuile.

Les trois restaurants ont chacun une identité visuelle bien définie. Bois clair et camaïeu blanc pour le restaurant La Laiterie, style plus sophistiqué pour les Enfants Terribles, ambiance confortable et fonctionnelle pour le Deux Mille Trois. Le spa s'inscrit dans une approche résolument sportive, avec un programme énergétique et des rituels inspirés des traditions nordiques, de l'igloo de repos à la fontaine de glace pilée pour l'après-sauna... Le bien-être ne perd jamais ses droits.

RÉSERVER